IJsboerke choisit Codipack

[PUBLIREPORTAGE]

Dans le cadre d’une nouvelle directive européenne, la société Codipack, implantée à Olen, a installé en début d’année pas moins de 54 imprimantes jet d’encre Leibinger sur les lignes de production d’IJsboerke à Tielen. Codipack a également mis en place un couplage efficace entre SAP, le système ERP d’IJsboerke, et les imprimantes. Plus tard dans l’année, suivra un système de gestion central, qui pilotera tant le site de Tielen que celui de Beerse.

Depuis la fin de l’année dernière, une nouvelle législation de l’Union européenne stipule que chaque produit de consommation individuel – comme les glaces, par exemple – doit être muni d’une date de péremption et d’un code de traçabilité. Un certain nombre d’entreprises respectaient déjà cette nouvelle réglementation, mais pour beaucoup, la mise à la norme a nécessité des investissements supplémentaires. IJsboerke, à Tielen, n’a pas fait exception. L’entreprise a pour ce faire demandé conseil à Codipack, spécialiste et fournisseur intégré dans le domaine de l’étiquetage et du codage..

Vervaldatum Jules Destrooper

Le Groupe Codipack existe déjà depuis 25 ans, et il est devenu depuis une référence sur le marché des solutions d’étiquetage et de codage. Fort d’un effectif de 50 salariés, il fournit des solutions intégrées, couvrant aussi bien le matériel, le logiciel et les consommables
que les entretiens et les services, dont il assure lui-même le développement et la mise en oeuvre. Il dessert aussi bien la modeste PME que des géants comme IJsboerke. Codipack dispose de ses propres lignes de production d’étiquettes autoadhésives ou à coller, ce qui lui permet d’offrir à ses clients une solution globale dans le domaine de l’étiquetage et du codage.

IJsboerke depuis déjà 80 ans

Avec un taux de notoriété en Belgique de pas moins de 80 %, plus besoin de présenter IJsboerke. Petit rappel toutefois pour y voir clair. Les fondations de ce glacier légendaire sont posées voici exactement 80 ans alors que Staf Janssens – âgé de seulement 15 ans – sillonne les rues de Tielen avec, sur sa brouette, un tonnelet de six litres de glace qu’il propose
au voisinage. De jour en jour, sa tournée prend de l’ampleur. La brouette de Staf cède rapidement la place à un triporteur, puis à un cyclomoteur, jusqu’à la camionnette bien connue de tous. Les affaires marchent pour le petit glacier ! Mais en
2013, la situation se dégrade. Les camionnettes disparaissent du paysage urbain et l’entreprise est reprise par Glacio, à Beerse, créateur-concepteur de crèmes glacées pour applications tant domestiques que commerciales. Le nom IJsboerke est conservé, mais le rachat permet à Glacio d’élargir son assortiment. Grâce aux savoir-faire combinés des sites de
Beerse et de Tielen, la société renoue avec la croissance, pour revenir en 2015, plus forte que jamais.

Hoofdzetel IJsboerke

Plus de têtes bouchées

Glacio fait appel à l’expertise de Codipack depuis 2007 déjà. D’abord avec la solution logicielle NiceLabel, dédiée à la conception d’étiquettes en liaison avec son système ERP. NiceLabel se charge par ailleurs de piloter les imprimantes d’étiquettes, les étiqueteuses et les systèmes jet d’encre. Ce qu’en dit Maarten Bosschaert, sales manager chez Codipack : « La commande des imprimantes existantes à partir de NiceLabel fonctionnait parfaitement, mais Glacio avait surtout
des problèmes avec les systèmes jet d’encre proprement dits. Les buses des têtes se bouchaient fréquemment.
À l’issue d’essais approfondis en 2010, Glacio a acheté ses premières imprimantes jet d’encre Leibinger
chez Codipack. Ce fut le jour et la nuit. Celles-ci non seulement produisaient une plus belle qualité d’impression, mais elles ne souffraient plus non plus de bouchages. »

Jet2 neoS printkop (2)

 

 

 

 

 

 

Plusieurs voies d’emballage par ligne de production

Cette fiabilité et cette sûreté allaient jouer un rôle important dans le choix des investissements futurs chez IJsboerke.
Explication de Ringo Embrechts, facility manager chez IJsboerke : « Auparavant, nous n’avions besoin que d’une étiquette par boîte, avec les données de produit, le code de traçabilité et la date ultime de consommation. Ces imprimantes se trouvaient au bout de la ligne de production, et donc après l’empaquetage des glaces dans les boîtes. Si une imprimante tombait en panne, pas de problème. Les boîtes pouvaient toujours passer en surgélation, quitte à les munir d’une étiquette
plus tard. Mais la nouvelle législation européenne a soudainement rendu les choses beaucoup plus complexes. À présent, chaque glace individuelle doit présenter une date de conservation, ce qui nécessite une imprimante séparée pour chaque voie d’emballage. Quand on sait que chaque ligne de production dispose de plusieurs voies d’emballage, de trois à
six, on comprend que la situation n’était pas des plus simples. »

La fiabilité des imprimantes, élément crucial

Nous avons fait le calcul : d’une ligne de production à six voies d’emballage sortent 300 glaces/minute. Dans le cadre d’une nouvelle directive européenne, la société Codipack, implantée à Olen, a installé en début d’année pas moins de 54 imprimantes jet d’encre Leibinger sur les lignes de production d’IJsboerke à Tielen. Codipack a également mis en place un
couplage efficace entre SAP, le système ERP d’IJsboerke, et les imprimantes. Plus tard dans l’année, suivra un système de gestion central, qui pilotera tant le site de Tielen que celui de Beerse. Aucune date de péremption sur la collaboration
entre Codipack et IJsboerke. Donc 50 glaces/minute par voie de la ligne d’emballage. Si une des six imprimantes connaît un pépin quelconque, la perte sur cette ligne est déjà de 50 glaces au bout de seulement une minute. Cette production
n’est en effet pratiquement pas récupérable car il n’est pas possible de doter un produit individuel d’une date limite de conservation a posteriori. La fiabilité des imprimantes jet d’encre est donc excessivement importante, car la marge d’erreur est nulle. C’est donc tout ou rien ! Et de ce point de vue, Codipack obtient de magnifiques résultats avec les imprimantes
jet d’encre de Leibinger, des systèmes aussi robustes que sûrs.

Simplification et standardisation

Avant la reprise par Glacio, IJsboerke disposait également d’un parc hétéroclite de systèmes à jet d’encre de différents fabricants. Chacun avec sa commande propre et son interface spécifique, et utilisant d’autres encres et consommables. Leur remplacement par des appareils d’un seul et même constructeur a permis de mettre de l’ordre. Ringo pouruit : « D’un point de vue logistique, c’est beaucoup plus simple à gérer, et question entretien et facilité d’emploi, cela change du tout au
tout. Dans un environnement où l’effectif fluctue avec les saisons, il est extrêmement important que le personnel puisse se familiariser rapidement avec la conduite de l’équipement. Dans un premier temps, Codipack a formé un certain nombre
de collaborateurs, qui ont pu à leur tour transmettre cette connaissance en interne. Les imprimantes jet d’encre de Leibinger ont aussi pour avantage supplémentaire de pouvoir imprimer sur n’importe quel support. Papier, carton ou plastique, aucune différence. Et l’encre sèche instantanément. »

Couplage direct avec le système ERP SAP

Autre avantage de la nouvelle solution d’impression, elle permet un couplage direct avec le système ERP d’IJsboerke, en l’occurrence SAP. Maarten Bosschaert : « En ce moment, les données d’impression sont encore introduites manuellement
dans chaque imprimante, mais dans le courant de l’année, cela se fera de manière entièrement automatique. Cette approche laisse suffisamment de temps au personnel d’IJsboerke pour faire plus ample connaissance avec les systèmes jet d’encre. Si une modification manuelle doit éventuellement être apportée plus tard, il maîtrisera déjà l’outil. Le couplage
automatique transite via un serveur d’impression central, qui transmet ensuite exactement les mêmes données aux imprimantes individuelles de la ligne de production. En faisant l’impasse sur la phase de saisie manuelle, on réduit le risque d’erreur pratiquement à zéro. »

 

Pour conclure, nous demandons encore à Ringo quels sont les principaux
avantages que Glacio trouve à travailler avec Codipack. « D’abord et avant tout, nous considérons que Codipack fournit des produits et services de très haute qualité, ce qui est parfaitement en phase avec nos propres valeurs. Un autre élément
non négligeable est la situation centrale de Codipack par rapport à nos deux implantations. En cas de besoin, quelqu’un de chez Codipack peut être chez nous en moins d’une demi-heure. La façon de travailler agréable et la flexibilité de Codipack
jouent également un rôle important. Lors des pics de production, nous pouvons faire temporairement appel à des imprimantes supplémentaires, et en cas de panne, nous avons droit à un système de réserve, ce qui nous permet de continuer de travailler sans interruption. D’un point de vue financier aussi, Codipack réfléchit avec nous. Ainsi, les
54 nouveaux systèmes jet d’encre ont été acquis en renting, ce qui nous a évité un lourd investissement de départ. Il est déjà prévu d’installer des imprimantes et étiqueteuses supplémentaires, et il ne fait aucun doute qu’elles seront livrées par Codipack. En tout état de cause, la collaboration entre Glacio-IJsboerke et Codipack n’a pas de date de péremption.
Ça, c’est sûr ! »

Automatische overhoeks print & apply systemenLeibinger Jet2 neoS